Alain-Gérard SLAMA – François BAYROU : Lectures croisées

abus.jpg

  • Après guerre, le MRP aux valeurs conservatrices mais ouvertes à l'Europe et aux réformes d'ordre social était une des principales forces du paysage politique français. Le MRP ne résista pas en ces années 50 aux coups de butoir du gaullisme politique qui l'a fait éclater en un centre marginalisé et en un ralliement pur et simple aux thèses conservatrices. Un bipartisme de bon aloi règne depuis entre gauche et droite.
  • La sortie concomitante des livres de François Bayrou «Abus de pouvoir» et celui d'Alain-Gérard Slama (un des habitués des colloques de Menton) «La société d'indifférence» font le même constat sur pratiquement tout. Perte de repères républicains, Constitution, laïcité, justice bafouées, et force de « morale », d'école républicaine et d'humanisme. Dans leur aversion commune du Sarkozysme, Slama et Bayrou ressuscitent le MRP, qui verrait aujourd'hui le rapprochement du courant Dominique de Villepin et du MoDem. Ce rapprochement a une histoire et une logique commune : le centrisme en France.
  • Slama est-il sincère dans ce qu'il avance, ou est-il en service commandé au motif de récupération politique de l'anti-sarkozysme de droite ? Je le crois sincère pour ma part. Mais la différence entre les deux livres n'est pas dans le constat ; il l'est dans les solutions proposées. Et là, François Bayrou se pose en rassembleur et porteur d'une vision d'avenir juste, libérale et sociale, européenne, et non pas seulement d'une nostalgie du modèle républicain français.
  • Alors, messieurs De Villepin, Slama et Guibal, quand (re)prendrez-vous une carte centriste ?

slama_bayrou.jpg

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet