Rentrées

blason_menton.jpg

puceorange.gif C’est la rentrée… et elle se décline : Rentrée littéraire avec la sélection du prix Goncourt, rentrée audiovisuelle avec les nouvelles grilles de programmes, rentrée scolaire bien évidemment avec une arrière-saison touristique qui se profile, rentrée politique avec l’entrée dans le vif des primaires. Un petit mot de rentrée, toute mentonnaise, s’impose donc pour que nous puissions reprendre contact avant le prochain conseil municipal.

puceorange.gif Et quel été avons-nous passé ! Un 14 juillet ensanglanté, si proche de nous, nous a évidemment tous marqué. Dur rappel à la réalité de notre monde tel qu’il va. Il y a également la vague migratoire qui vient buter à Vintimille et déborder par un coup de force désespéré notre frontière. S’il n’y avait pas ce lourd contexte qui vient peser sur la saison estivale, on aurait presque pu croire que Menton passait un été comme les autres, avec ses animations, ses touristes, son festival de musique. Pour autant, il aura fallu assumer la direction de la cité. L’unité nationale face à des actes aussi lâches qu’abjects ne souffre aucune faiblesse et les mentonnais, de toutes confessions doit-on le rappeler, ont pu se montrer solidaires des victimes du 14 juillet niçois et de l’assassinat du Père Hamel. En la matière, il était important de maintenir les feux du 15 août, les seuls à avoir été maintenus dans le département tout en veillant aux conditions sécuritaires à mettre en œuvre, afin de se rassurer sur l’exercice de nos libertés individuelles et collectives face au terrorisme.

puceorange.gif Las ! La majorité guibaliste n’a pas pu s’empêcher d’aller plus loin en alimentant les peurs dès que l’occasion se présentait. Quand il se précipite à la frontière au moment du débordement migratoire et qu’il se fend d’un tweet : Croyez-vous réellement que le maire de Menton puisse avoir un quelconque levier pour agir ? La fermeture des frontières est une décision nationale. On est d’accord ou on ne l’est pas, toujours est-il que cette politique relève des gouvernements français et italien. Quant au maire, il doit veiller à l’ordre public ; que sa présence puisse être justifiée pour cela, très bien. Qu’il écrive au Ministre de l’Intérieur, très bien. Qu’il en appelle à l’armée, non… C’est alarmiste et cela n’aide en rien les ventimigliesi à traiter ce mini Sangatte. Le travail quasi quotidien des associations humanitaires, mentonnaises en particulier, est bien plus utile que ces polémiques.

puceorange.gif Il en va de même du dernier épisode en date, celui du burkini. Avait-il besoin de prendre cet arrêté d’interdiction ici à Menton ? Aucun burkini à l’horizon… Arrêté illégal, tout le monde le savait, avant même la décision du conseil d’État. Là aussi, plastronner n’est pas garantir nos libertés. Notre pays est encore un état de droit dans lequel c’est la loi, et la loi seule, qui définit les interdits et les libertés collectifs de l’ensemble de la communauté nationale. Le problème ici c’est que chacun plastronne au nom de sa petite identité. C’est un problème identitaire où quelques-uns s’arrogeraient le droit de confisquer et de définir l’identité nationale. Notre identité nationale est aujourd’hui plurielle, multiconfessionnelle, et seule la laïcité nous prémunit de ces dérives. Encore faut-il que nous nous entendions sur la définition de la laïcité tant elle a été détournée par certains comme la disparition de tous signes ou pratiques religieux. C’est le contraire : la laïcité est justement l’acceptation de toutes les religions dans l’espace public, l’État et les services publics demeurant strictement neutres. C’est bien elle qui nous permet de faire procession à la Saint Pierre ou à la Saint Michel, c’est bien elle qui permet le port du voile en ville… et à la plage. Toute cette affaire jette encore un peu plus d’huile sur le feu dans notre société déjà à fleur de peau dans le contexte terroriste que nous traversons. Aux va-t-en-guerre qui assimileraient l’apaisement en la circonstance à une faiblesse, je leur rappellerai simplement que les démocraties ne sont pas faibles : elles ne prônent pas la guerre et sont fortes de leurs valeurs, et quand elles sont contraintes à la guerre, elles les gagnent. Ce n’est pas aux Mentonnais qui commémoreront la Libération de Menton dans les jours qui viennent que je vais apprendre cela. Mais pouvait-on attendre autre chose de notre maire, soutien d’un N. Sarkozy sur le retour. Même dans le courrier de rentrée adressé aux parents d’enfants scolarisés dans les écoles mentonnaises, prétexte est pris pour affirmer que « la France n’acceptera pas de changer d’identité »… sic ! Changer d’identité ? Mais quelles œillères faut-il avoir pour avoir une remarque aussi passéiste et réactionnaire. Oui… le monde change, notre identité nationale, européenne et mondiale change, et un responsable politique devrait être capable d’accompagner et de préparer ces changements. En attendant, c’est O. Bettati qui se promène tout sourire à Castellar flairant une 4e circonscription bien préparée aux thèses FN aux prochaines législatives. Pas sûr que les électeurs attisés préféreront l’original FN à la copie sarkozyste aux vues des résultats des dernières municipales.

puceorange.gif Tout cela n’est guère réjouissant, mais nous continuerons à nous battre pour ce que nous croyons juste. Bonnes rentrées à toutes et tous.

plage.jpg


2016-10-08_1.jpg

Commentaires

1. Le mercredi 21 septembre 2016, 15:27 par Michelle

L'éditorial du dernier "Menton mag" justifiant l'arrêté anti-burkini du mois dernier est absolument répulsif.Dire que rester habillée sur une plage est adhérer à l'Islam radical est aussi insultant que stupide.
mais depuis quand un maire laïc par essence, se mêle-t-il d'expliquer des sourates du Coran?? Le même maire qui dans son magazine passe un article sur la fête catholique de l'Assomption? je précise que je suis catholique, mais j'ai appris que "L'Etat ne reconnait aucun culte", aussi la position du maire me parait plus que tendancieuse.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet