0_eu_flag.jpg

puceorange.gif D’élections européennes en élections européennes, de référendum en référendum, on constate une forte montée de l’euroscepticisme chez les citoyens français et européens. Une défiance vis-à-vis de l’Union Européenne qui provient beaucoup de son incapacité à répondre à de nombreuses difficultés concrètes et quotidiennes que vivent les populations.

puceorange.gif En tant qu’élue d’un territoire frontalier, à la fois avec l’Italie et la Principauté de Monaco, je connais l’importance de la coopération entre les États européens et je perçois tout ce que l’Europe pourrait apporter pour le développement de nos territoires.

puceorange.gif Or, si nous pouvons compter sur des aides financières dans le cadre des différents programmes Interreg, l’Union Européenne n’est pas au rendez-vous des grands enjeux locaux.

puceorange.gif L’Est des Alpes-Maritimes connait de nombreuses difficultés en matière de transports dont certaines appellent naturellement des réponses européennes. C’est le cas de la nécessaire modernisation de la ligne ferroviaire Nice-Breil-Cunéo-Turin qui constitue un lien entre deux Etats, trois Régions, et deux Métropoles. C’est aussi le cas du projet de sécurisation et de doublement du Tunnel de Tende qui est désormais au point mort malgré des investissements importants des Etats et des collectivités locales.

puceorange.gif L’Union Européenne passera à côté de sa vocation première et suscitera toujours davantage de rejet si elle ne permet pas de faciliter les échanges et les déplacements entre les pays membres, par des actions tangibles, sur le terrain, au plus près des citoyens.

puceorange.gif Pour faire adhérer le plus grand nombre à l’idéal Européen, nous avons besoin d’une Europe des projets et des territoires. Il nous faut donner un nouveau souffle à la coopération Franco Italienne en reprenant les négociations sur le traité du Quirinal (équivalent du traité d’Aix la chapelle entre l’Allemagne et la France). De même, la création d’une instance transfrontalière au niveau local permettrait la réalisation de projets structurants dans la vie quotidienne des habitants.

puceorange.gif C’est le sens de mon engagement politique, de mes interventions dans les nombreuses instances transfrontalières la Mission opérationnelle transfrontalière MOT et à la SUERA où je représente la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.

puceorange.gif C’est la contribution que nous souhaitons apporter dans le cadre de la campagne pour les élections européennes.

Laurence Boetti Forestier
Conseillère Régionale Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur