logo_me_pt.jpg

puceorange.gif Alors certes, les élections européennes ne sont pas les élections municipales ; et celles et ceux qui pérorent d’ailleurs en extrapolant la dernière déroute de la droite sur les prochaines échéances municipales au mieux n’ont rien compris, au pire ne satisfont que leur propre égo.

puceorange.gifCette remarque liminaire étant prise, on peut quand même constater qu’à Menton, les résultats électoraux aux européennes sont étrangement similaires aux résultats nationaux : RN premier, En marche-MoDem seconds, les Verts troisièmes et des LR historiquement bas à 8%. On peut s’en étonner tant il s’agissait d’un bastion de la droite, mais après tout, c’est peut-être compréhensible.

puceorange.gif Dans tous les cas, je le comprends comme cela et ça me rassure de le faire. Tout d’abord, je continue de refuser de croire que les mentonnais livreraient leur ville à l’extrême-droite. C’est ma ligne rouge, c’est au-delà de mes forces de penser que de telles idées réactionnaires, oublieuses de l’Histoire, irrationnelles sur nombre de sujets puissent un jour présider aux destinées de notre cité. On se battra toujours contre cela, et leur première place désormais ancrée dans le paysage mentonnais doit être combattue et nous impose de nous rassembler. Ensuite, la rupture est consommée entre deux lignes dans la droite française, celle captée par la politique menée par le Président Macron, d’une bourgeoisie éduquée de retraités, de professions libérales et de commerçants, et la ligne identitaire de Wauquiez courant après le RN. Ce dernier combat a été remporté par le RN, et je fais partie de ces mentonnais qui n’oublient pas que cela a été la politique de JC. Guibal faisant même de Mme Mathieu, leader pendant des années du FN mentonnais non seulement une élue de la majorité, mais son adjointe.

puceorange.gif Alors, avant que JC. Guibal ne se découvre politiquement une fibre En Marche d’ici l’automne, vous ne pourrez enlever à notre groupe « Mentonnais Ensemble » sa cohérence sur ces deux points : barrage sans concession à l’extrême-droite même déguisée en agneau, et opposition municipale à la majorité actuelle, à son déficit de représentation démocratique, à sa gestion clanique, à sa démesure immobilière. Nous avions raison et nous allons continuer de proposer aux Mentonnais cette alliance des sensibilités progressistes, démocratiques et environnementales qui font si cruellement défaut aux projets envisagés. Nous serons cette offre.

vote.jpg