Juhel souhaite faire son bilan : faisons-le !


Tout d’abord, une élection rocambolesque. Les mensonges proférés durant la campagne et l’instrumentalisation de la Justice qui allait avec, sont maintenant avérés. Faute de preuves, sa plainte a été classée sans suites ce mois-ci. Cette façon de procéder augure bien mal d’une gestion communale dont il n’a désormais qu’un mot à la bouche : transparence ! Ensuite, toujours pour se faire élire contre une autre liste de droite, une alliance électorale objective et assumée avec le RN avec l’importation du candidat roquebrunois... pour diviser encore un peu plus l'électorat droitier. Résultat : une seule opposition RN au conseil municipal, aussi inaudible que conciliante comme à son habitude. Des Législatives ensuite laissées à la candidate RN en soutenant la sortante comme la corde soutient le pendu. Menton est désormais représentée à l’Assemblée par le RN : Bravo l’artiste ! Une pierre deux coups, me direz-vous, le macronisme qu’on avait eu tant de mal à monter ici, puis confisqué et détruit par la députée imposée par Estrosi, n’est plus.

Matraquage fiscal pour continuer : +20% d’augmentation des taxes foncières, parmi les hausses les plus élevées de France s’il vous plaît ! Le tout dans un contexte de crise et d’inflation, il nous déclare : « Je me fous d’être impopulaire » (sic) ramenant tout à sa petite personne au lieu de prendre un tant soit peu en compte les difficultés des ménages, et de « protéger » comme il aime à le rappeler conformément à sa vision paternaliste les Mentonnais. L’assaisonnement vient avec la mise en place d’un état policier avec une avalanche d’amendes de 135€ de toutes incivilités de la crotte de chien aux trottinettes en passant par le maillot de bain. Un gage au RN ?

De l’argent pour quoi faire ? Refaire toutes les plages privées pour les délégataires, engager la requalification du Rondelli en donnant de larges concessions à n’en pas douter à l’arlésienne hôtel 5 étoiles, ou encore à l’entente convenue avec le Mirazur sur le jardin classé de Rosmarino. De l’argent pour les Mentonnais quoi…

Pour les Mentonnais, des invités réactionnaires aux colloques de Menton qui, loin de stimuler la réflexion, engagèrent un discours univoque. Aussi, un énième projet immobilier qui met 200 personnes dans la rue. J’avais en mon temps, fait retirer en séance, fait rare s’il en était du temps Guibal, la délibération présentant le projet Jeanne d’Arc - Careï tellement la délibération avait mal été préparée par l’adjoint à l’urbanisme Juhel. La préservation de la villa caserta en avait ensuite directement découlé. Mon intervention orale lors du conseil municipal en y était la cause et j'avais alerté les riverains sans grand accueil alors en 2017...


Et la CARF ? Un effort conséquent pour la reconstruction des vallées certes, mal récompensé d’ailleurs par les villages qui veulent maintenant monter un syndicat mixte… En attendant, toujours pas de projet de traitement communautaire des déchets, obligation légale pourtant, ce qui va nous conduire tout droit à la fusion avec la communauté urbaine de Nice une fois que les caisses seront vides. Ce n’est pas là notre intérêt commun à l’est du département.

Avec une opposition ciottiste et RN, tout va bien vous voyez à Menton !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page