Le ridicule ne tue pas... dit l'adage.
Alors que le MoDem est taxé de ne pas faire preuve de constance, s'alliant un coup à gauche, un coup à droite, ce sont la gauche et la droite elles-mêmes qui s'allient à Menton ! Consternant... non ?

Pour notre part, le MoDem n'a pas l'intention de renoncer à ce qu'il croit pour participer à des manœuvres électorales. Faire de la politique autrement en est une illustration parfaite ! Mieux vaut au pire ne pas être élu mais rester celui qui nous permet de croire à une nouvelle politique et que nous allons soutenir dans les années à venir.

Quant à ceux qui rangeront, forcément, le MoDem du côte des sortants, je le dis tout net : Le MoDem s'est opposé à eux durant les législatives et aux cantonales. JC. Guibal et C. Giudicelli ne récoltent là que ce qu'ils ont semés, une gestion personnelle et autoritaire. Nous ne cautionnons ni les uns, ni les autres. Dans tous les cas dimanche, la politique n'en sortira pas grandie.

paysagepolitique2.jpg