Ridicule à Menton...

Le ridicule ne tue pas... dit l'adage.
Alors que le MoDem est taxé de ne pas faire preuve de constance, s'alliant un coup à gauche, un coup à droite, ce sont la gauche et la droite elles-mêmes qui s'allient à Menton ! Consternant... non ?

Pour notre part, le MoDem n'a pas l'intention de renoncer à ce qu'il croit pour participer à des manœuvres électorales. Faire de la politique autrement en est une illustration parfaite ! Mieux vaut au pire ne pas être élu mais rester celui qui nous permet de croire à une nouvelle politique et que nous allons soutenir dans les années à venir.

Quant à ceux qui rangeront, forcément, le MoDem du côte des sortants, je le dis tout net : Le MoDem s'est opposé à eux durant les législatives et aux cantonales. JC. Guibal et C. Giudicelli ne récoltent là que ce qu'ils ont semés, une gestion personnelle et autoritaire. Nous ne cautionnons ni les uns, ni les autres. Dans tous les cas dimanche, la politique n'en sortira pas grandie.

paysagepolitique2.jpg

Commentaires

1. Le mercredi 12 mars 2008, 20:51 par Hervé Pascault

Mon cher Philippe, en tant que candidat MoDem sur le canton voisin de Menton-Ouest, ou j'ai réalisé 9,61%, et en tant que citoyen je m'associe totalement à ta prise de position. Il est un temps ou l'honnêteté et la défense de valeurs républicaines qui placent l'homme et les idées au dessus de tout calcul politicien doivent s'imposer. Nous avons avec nos deux candidatures pris date pour l'avenir, le MoDem existe et existera dans le paysage politique national mais aussi mentonnais sans compromission et mésalliance HERVE PASCAULT

2. Le jeudi 13 mars 2008, 09:14 par André

Réaffirmer son indépendance démontre qu'on ne peut transiger sur les valeurs centristes.
Bravo à Philippe Briand et à Hervé Pascault qui ont défendu avec courage et dignité les idées du Modem dans le Mentonnais

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet