Mot-clé - Régionales 2015

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 16 septembre 2015

PACA 2015 : Ite missa est…

paca-logo.jpg

puceorange.gif Pour reprendre le titre de mon billet précédent et pour y faire suite : ite missa est ! Ainsi la « messe est dite » pour le MoDem en PACA ; les listes pour les régionales sont désormais arrêtées et un accord a pu être trouvé avec Christian Estrosi. Fermez le ban.

puceorange.gif Sauf que ce n'est pas si simple. Les médias et l'inévitable simplification du discours de campagne nous rangeront avec la Droite… point. Nous en avons l'habitude au MoDem : quand nous faisons campagne avec la Gauche, nous sommes d'affreux gauchistes ; quand nous sommes aux côtés de la Droite, nous sommes les supplétifs et la caution morale d'une Droite qui flirte avec les thèmes de l'extrême droite. Nous en avons maintes fois parlé, il faut en effet des convictions chevillées au corps pour porter les valeurs centristes dans cette 5e République qui consacre le bipartisme.

puceorange.gif C'est d'autant moins simple que le retour auprès de la droite se fait également auprès de l'UDI. Je dis cela car si nous militons au MoDem, c'est parce qu'on a eu le courage en 2007 de ne pas tout accepter de la part de l'UMP, d'affirmer un positionnement résolument centriste, capable de travailler aussi bien avec des majorités dites de gauche et de droite, pourvu que ce qui s'y fait nous paraisse juste ; on l'a d’ailleurs chèrement payé. Et croyez-le, les candidats MoDem auront d'autant plus à affirmer ce qu'ils sont et les valeurs qu'ils portent.

puceorange.gif Il n'est pas simple non plus d'accepter une décision prise à Paris, et à Paris seulement. Une grande majorité des adhérents et de nos élus sont toujours pour une liste autonome au premier tour ; notre dernière convention départementale l'a une nouvelle fois démontré et c'était aussi ce à quoi appelait, dans le vide certes, mon article en juillet. Car enfin, si un parti comme le nôtre est incapable de faire une liste pour les régionales, c'est qu'il ne le veut pas ; et il ne l'a pas voulu. La stratégie nationale de notre mouvement nous amène donc à soutenir ceux contre lesquels nous nous sommes opposés, à Menton en particulier. Je suis prêt à en débattre et à justifier cette position car j'entends déjà les reproches : un coup à gauche, un coup à droite… Si je voulais faire dans la simplicité et le partisan, je militerais aux républicains ou au PS. Je continue de penser que ce débat gauche-droite est dépassé et ne correspond plus aux idées politiques en France. L'émergence d'un troisième pôle à l'extrême droite bouleverse d'ailleurs profondément la donne, dans la mesure où une concurrence s’opérant au sein des droites pousse à la droitisation du discours.

puceorange.gif C'est encore moins simple si l'on songe au cas très particulier qu'est notre région. L'hypothèse Marion Maréchaaaal se confirme sondages après sondages. La porosité entre certains « républicains » et le FN n'est plus à démontrer. Christian Estrosi lui-même est loin d'avoir été exemplaire dans la course au populisme dans ses déclarations nationales. Mais nous savons tous que les résultats risquent d'être très serrés. Nous savons aussi que partir avec la droite dans le « département le plus sarkozyste de France » n'est pas dans l'ADN du MoDem, nous savons que nous ne sommes pas à l'abri de dérapages ou de surenchères dans le contexte actuel. Nous savons également que ne rien faire n'est pas la solution. Alors oui, le MoDem national a tranché, et a choisi d'apporter sa pierre au projet porté par Christian Estrosi.

puceorange.gif À partir de là, nous avons deux écoles : Dire non, ne pas accepter cet état de fait. Je vous avoue que cela a été mon premier mouvement. Cela aurait eu un certain panache et le mérite sans doute de rétablir peut-être un peu de confiance entre les appareils politiques et les électeurs que nous sommes… et après ? Dire non, ne vaut que si l'on agit ensuite en se présentant, or ce n'est pas le cas. Je me suis alors ravisé. Ce n'est pas pour autant que vous allez me voir très actif lors de cette campagne. Comme tout mariage de raison, il n'y pas la flamme de l'amour. Ce sera l'occasion d'encore plus affirmer ce qu'est le MoDem, dans toute sa complexité, dans toute son intelligence, dans tout ce qui fait que vous soutenez ce mouvement comme moi depuis déjà longtemps.

puceorange.gif Ainsi, la « messe est dite » ou plus exactement, si je me rappelle bien de mes années de latin, nous voilà « envoyés » porter la bonne parole, NOTRE bonne parole, pas nécessairement celle d'un camp ou celle d'un autre. Ici à Menton, c'est Laurence Forestier, adjointe au maire PS de Breil sur Roya, qui a la lourde tâche de porter haut nos couleurs orangées sur la liste de Christian Estrosi... Quand je vous disais que tout n'était pas si simple !

vendredi 17 juillet 2015

PACA 2015 : La messe est-elle dite ?

paca-logo.jpg

puceorange.gif Marre… écœuré des tractations et guéguerres pseudo politiciennes, rapports de forces autant dérisoires qu'illusoires en vue des prochaines élections régionales. Mon assiduité à ce blog d'ailleurs en a pâti. Désolé pour mes quelques lecteurs.

puceorange.gif Soyons francs, il n'y a guère que dans les états-majors des partis politiques que ça s'agite. Nous autres Français, on se réveillera en décembre pour voter… et encore, tant le populisme, l'antiparlementarisme, la décrédibilisation des partis politiques sont flagrants. Pour le moment, on oscille entre travail d'arrache-pied pour ne pas rater la saison estivale en ces temps de crise, et quelques semaines de repos pour celles et ceux qui ont d'autres rythmes.

puceorange.gif Et le MoDem ? Comme les autres ! À sa petite échelle… à s'abandonner aux sirènes d'un Laurent Wauquiez en Rhône-Alpes, ou d'un Christian Estrosi en PACA. Ne nous méprenons pas : Je n'ai rien contre la Droite, pas plus que la Gauche d'ailleurs. Mais de là à finasser avec les plus droitiers, les plus populistes – c'est dans l'air du temps, les plus indécrottablement sarkolâtres… NON. On ne peut pas miser depuis 8 ans sur l'intelligence des citoyens, sur les valeurs humanistes et républicaines, disait-on en s'en emplissant la bouche, pour en arriver là.

puceorange.gif J'avais adhéré au MoDem dès sa création, au lendemain de la victoire de Nicolas Sarkozy en 2007, percevant avec d'autres déjà, et François Bayrou en particulier, les dangers du personnage, entraînant la France dans une politique néolibérale alors que la crise se profilait, embourbant la France dans une politique étrangère calamiteuse et égocentrique, méprisant les Français chaque jour un peu plus. La bipolarisation excessive de notre vie publique dans cette Ve République à bout de souffle en a décidé autrement. Marginalisés par la Droite préférant la fidèle UDI, et par la Gauche s'installant sur notre espace politique avec la mise en œuvre d'une bonne part de notre programme social-libéral, le MoDem n'existe plus. Nous n'avons pour nous qu'une caution morale à marchander ; et nous irions cautionner les Wauquiez, Peltier et Estrosi ?

puceorange.gif Et au nom de quoi ? Accrochez-vous, voilà les arguments. Premièrement la PACA est perdue pour la Gauche. Et cet argument ne souffre aucune contradiction… c'est le postulat de départ. Pour ma part, je n'en suis pas si sûr, surtout si en face on aligne des personnalités aussi clivantes que Maréchaaaal-Le Pen ou Sarko-strosi plutôt à même de rassembler le peuple de Gauche. Bref, partant de là, deuxième argument : Face au vilain FN, vous devez vous rallier à la Droite. Bien sûr ! Il faudra tout de même un jour s'attaquer à ce qui fait la force du vote FN : il y a des raisons… Les réponses que l'extrême droite proposent sont fausses et malheureuses pour le pays, mais le fait est que le vote FN progresse allié, d'ailleurs, à un abstentionnisme complice.

puceorange.gif Le MoDem entrant dans le giron de la Droite et exclusivement la Droite n'est plus que l'ombre de lui-même. Je vois déjà les appétits s'aiguiser, prêts à toutes les compromissions afin de passer à l'acte, lassés d'être exclus par la Droite et la Gauche. C'est compréhensible. Ce n'est pas acceptable. L'accord Juppé-Bayrou au plan national est raisonnable, dans la mesure où Hollande et Valls nous ont claqué la porte au nez. Juppé s'est arrondi avec l'âge, mais à lire son programme, ça penche pour le moment très « libéral-conservateur », et on le sent tiraillé entre électoralisme et rassemblement républicain. Nous verrons le moment venu et dans l'hypothèse d'une usure du pouvoir en place, Alain Juppé me semble le plus rassembleur et le plus protecteur des intérêts français, même si je n'oublie pas le premier ministre qu'il fût. Ces accords entre les Droites achoppent par contre en Rhône-Alpes et PACA car Christian Estrosi et Laurent Wauquiez font partie de ceux, à droite, qui ont choisi la surenchère avec le FN au lieu de le combattre pied à pied. Ne cherchez pas plus loin nos réticences à les soutenir.

puceorange.gif Alors oui, nous devrons porter haut nos couleurs lors de ces élections régionales. Soyons en fiers. Nous nous le devons. Nous ne le pourrons peut-être pas. Et si tel est le cas, non à une alliance préétablie avec qui que ce soit, organisée par je ne sais quel obscur état-major de petits-chefs. Nos électeurs sont à mêmes de voter en leur âme et conscience au second tour… comme au premier.

puceorange.gif Notre région mérite mieux que de n'être traitée dans les médias qu'au travers du prisme du FN. Elle a de grands atouts, un immense potentiel , mais aussi de grands défis à relever pour rester attractive. Peut-être aura-t-on l'occasion d'en discuter…

Votre serviteur… encore un temps vice-président du MoDem des Alpes-maritimes.

modemregionales.jpg