L’urbanisme verrouillé

abus.jpg

puceorange.gif C’est évidemment contre l’octroi de délégations supplémentaires données au Maire, que nous nous sommes déterminés lors du dernier conseil municipal. En effet, l’article L2122 permet au Maire de prendre seul un certain nombre de décisions sans avois besoin d’en porter le débat en conseil. Une sorte de 49-3 à la sauce municipale. Le compte-rendu en est donné à chaque conseil en une liste compacte et plus ou moins sibyllines de 12 pages par exemple jeudi soir. Si nous pouvons comprendre que tout n’ait pas vocation à passer en conseil, que tout est parfaitement légal, il n’en demeure pas moins que le résultat est de confisquer ainsi le débat en dépossédant l’assemblée qui, à la base, est faite pour être délibérative.

puceorange.gif Jeudi soir, s’ajoutait le fait que ces nouvelles concessions concernent les questions d’urbanisme. L’urbanisme, qui est d’une acuité particulière aujourd’hui, au moment même où le PLU se met en place, que des opérations immobilières importantes sont lancées. Pour mémoire, une délibération du dernier conseil municipal a été ajournée, les critères de sélection et de délimitation des SMS demandés à plusieurs reprises ne nous ont toujours pas été communiqués, des réunions techniques sont organisées en catimini, sur invitation des seules personnes concernées : Ce n’est pas cela un débat public.

puceorange.gif Je puis vous assurer que nous resterons vigilants plus que jamais de décisions qui devraient désormais se prendre dans les alcôves feutrées du premier étage et ce, malgré les mises devant les faits accomplis, les chicaneries de non remises de pièces administratives pour le travail d’opposition que nous tâchons de mener.
2017-09-29_6.jpg
Nice-Matin du 29 septembre 2017

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet